Vidéos

Clip vidéo “Ajuda-me”

(Extrait de l’album “Estelum – Ballades en Occitanie”)

La vidéo de cette chanson a été réalisée autour de l’Etang de l’Or (L’Estanh de l’Ort, “L’Etang du Jardin” en occitan) près de Mauguio et Pérols, ce petit film illustre la première chanson de l’album Estelum- Ballades en Occitanie paru sur le label AURA;
Avec la participation de José Vicente (guitare, basse et prise de son studio), les images sont de Claudine Monchaux et la participation de son neveu, le petit Maxime.
C’est un beau chant d’amour sur un air de ballade avec un accompagnement propre au style particulier des chansons de Patric.

Clip vidéo “Esclarmonda”

(Extrait du DVD “Profession Troubadour”)

La vidéo de cette chanson a été tournée dans des lieux magnifiques de l’Hérault tels que le lac du Salagou, Saint-Martin de Londres, Saint-Guilhem-Le-Désert et avec la magnifique participation d’Iris Lafon et son cheval de Camargue dans sa manade (manade Lafon à Saint-Nazaire de Pézan), sur des images de Michel Ramillon, cette chanson écrite et interprétée par Patric a pour titre le nom de la dernière femme cathare pour un hommage à toutes les régions d’Occitanie, en compagnie des musiciens Philippe Carcassés (bodega) Daniel Domenge (guitare), Reynald Evrard (batterie percussions), Sophie Pavillard (vielle à roue) et Cédric Camus (basse électrique).

Clip vidéo “La chanson du Larzac”

(Extrait du DVD “Profession Troubadour”)

Sur des images originales du grand rassemblement de plus de 120 000 personnes sur le plateau du Larzac en août 1973 et 1974, Patric chante un dialogue entre un père et son fils avec des couplets sur deux octaves différentes pour l’interprétation de chacun des personnages .
Le père disant à son fils qu’il faut partir pour laisser place à l’armée pour l’agrandissement du camp militaire du Larzac, et le fils lui répondant, au contraire, qu’il faut rester (” Cal demorar”) comme tous les deux le chantent à la fin du morceau.

Clip vidéo “Castellorizo”

(Extrait du CD et du DVD “Patric en concert”)

La vidéo de cette chanson a été réalisée sur l’île des ancêtres de Patric à Castellorizo dans le Dodécanèse, avec le talentueux maître du bouzouki Nicolas Syros. La chanson est un hommage à ses racines, notamment à sa grand-mère née à Castellorizo qu’elle quitta à l’âge de 16 ans pour partir vivre en Occitanie avec le grand-père de Patric. Patric interprète cette mélodie sur une rythmique typiquement grecque et Nicolas Syros y ajoute une danse finale qui donne une émotion extraordinaire aux images de la petite île grecque.

Coupo Santo (en reggae)

Hymne Occitan Interprété par : “Les Calandrons” – Arrangements : Patric

Les Calandrons qui interpretent notre hymne Occitan sont issus du Collège Calendreta de Montpellier.